Camille Lebloys

Massages Bien-être et Réflexologie Plantaire


Aux portes de Tours (Ballan-Miré - 37) ou à votre domicile.

Les actualités du bien-être

Douleurs physiques, les dégâts du confinement ?

Confinés pendant près de trois mois suite à la pandémie de la Covid-19, notre corps a particulièrement souffert de ce changement de rythme ; Le télétravail, la sédentarité, le stress, la multitude de tâches journalières nous obligeant à revêtir différentes casquettes nous ont complètement chamboulés.

Douleurs dorsales, mal de ventre, jambes lourdes, toutes ces tensions ont rythmé le quotidien de beaucoup personnes ;

Mais comment y remédier ? Éclairage et astuces 

Le télétravail

En quelques jours, le télétravail est devenu un vrai sujet de société :

Entre les entreprises qui le pratiquaient déjà, celles qui l’ont expérimenté pendant cette période et les plus réfractaires qui ont plus que tardé à l’instaurer, cette nouvelle méthode de travail a suscité bien des débats et a surtout nécessité l’adaptabilité de chacun.

En effet, parfois en un temps record, il a fallu adapter son logement afin d’aménager un coin bureau pour soi mais aussi pour son conjoint(e).

Au revoir le poste de travail avec la taille du bureau adaptée, l’écran d’ordinateur bien réglé, le siège ergonomique et les dossiers rangés dans les bannettes ;

Après avoir sondé mes clients, je me suis aperçue que la plupart avait télétravaillé dans des conditions plus qu’abrupte :

Pas d’espace de travail, la table de la salle à manger pour « les plus chanceux » ou la table basse du salon pour les plus courageux, souvent le canapé ou la chaise design bien plus belle qu’un siège de bureau mais loin d’être confortable en guise d’assise, ou encore le pratique tabouret de bar sans dossier …

Tout cela abouti tout naturellement a des positions abracadabrantes et de ce fait à des douleurs bien difficile à gérer ;

Pauline 45 ans, maman d’un enfant

«  Habitant dans un appartement de 60m2 avec ma fille de 8 ans, je n’ai pu m’aménager d’espace de travail . Tous les matins je sortais mon ordinateur portable et mes dossiers sur la table de ma salle à manger et les ranger chaque soir afin que l’on puisse avoir de l’espace pour prendre les repas ou jouer. Le télétravail, les positions prises sans s’en rendre compte, l’ école à la maison, les repas à préparer et j’en passe, je suis toute nouée et complètement sur les rotules ».

La sédentarité

Comme l’indiquaient différentes presses comme le FIGARO Magasine, le temps passé devant un écran est un excellent indicateur de sédentarité. Le confinement a également eu raison de cela ;

En effet être confiné chez soi avec la possibilité d’effectuer 1h d’activité physique quotidienne dans un périmètre d’1km autour de son domicile réduit considérablement l’envie de sortir faire un jogging ou une marche rapide.

Les sportifs confirmés étant pour la plupart équipés de matériels ont pu adapter leur séance à leur domicile, ceux qui ne l’étaient pas ont dévalisé les magasins de sport en ligne et pour les plus novices pour qui la salle de sport est déjà une contrainte, il n’en a pas fallu beaucoup pour remplacer l’heure de sport hebdomadaire par une bonne série Netflix.

Depuis peu, l’assurance maladie a lancé une campagne de publicité sur le mal de dos :

« Mal de dos, le bon traitement c’est le mouvement »

En effet, le manque de musculature est souvent à l’origine du mal de dos, c’est pourquoi une activité physique régulière permet de l’entretenir, de maintenir la colonne vertébrale et de le muscler afin d’avoir une bonne posture et de ce fait, réduire les risques de blessure.

Vous l’aurez compris, confinement plus télétravail ne  fait pas bon ménage : Les douleurs dorsales et les raideurs accroissent le risque de lombalgie, cervicalgie et torticolis ;

Je ne compte plus le nombre de personnes qui sont venus et qui viennent encore d’ailleurs pour détendre toutes ces tensions.

Souvent une à deux séances suffisent pour dénouer un torticolis ou soulager une contracture musculaire.

Parents multitâches

Parents en couple, seul avec un ou plusieurs enfants, ayant télétravaillé et en même temps fait l’école à la maison je vous tire mon chapeau !!!

Beaucoup d’entre vous ont dû adapter leur rythme de travail en fonction de leurs enfants, de leurs devoirs, des repas, des activités car oui, même à la maison il faut bien les occuper !

Cette surcharge de travail induit un stress et une pression difficiles à gérer.

De ce fait les épaules ont tendances à se rehausser et les cervicales se contracturer

Les séniors

Jambes lourdes, mal de dos, difficulté à se déplacer, accroissement des douleurs chroniques, sans oublier les problèmes cognitifs, la sédentarité chez les seniors est à prendre très au sérieux ;

En effet, la diminution de l’activité physique et donc de la masse musculaire accentuent la perte d’équilibre et le risque de chute.

La dimension émotionnelle est un facteur clés,

En effet, les troubles psychiques, le stress et l’anxiété accentuent l’isolement et donc les troubles cognitifs ;

En ces temps inédits, il est important de garder un œil sur nos aînés afin de veiller sur eux même de loin

La période que nous vivons actuellement nous contraint d’adapter notre mode de vie pour le bien  de chacun ; fastidieux à mettre en place, difficile à gérer et à coordonner, la logistique est bien souvent notre priorité ; légitime.

Néanmoins la santé contribue au bon déroulement de cette nouvelle organisation, c’est pourquoi porter une attention particulière à votre corps, s’écouter et s’octroyer des moments pour se poser, s’étirer, méditer vous rendra plus serein et plus productif

Astuces ergonomiques :

Adapter un espace de travail avec une table et une chaise

Écran à hauteur des yeux ( pour un pc portable, on peut le surélever avec des livres par exemple)

Coude et avant bras posé sur la table, souri et clavier dans le prolongement de la main

Bien sûr on évite de croiser les jambes, cela vous tord votre colonne vertébrale .

Astuces physiques :

Fini les jambes lourdes

Se dégourdir les jambes régulièrement et les surélever lorsque vous êtes en mode repos sur votre canapé par exemple, cela renouvellera le flux sanguin et évitera les œdèmes surtout pour les personnes âgées.

Un bon bain avec du gros sel et deux gouttes d’huile essentielle de lavande est aussi très bien.

S’octroyer des moments pour s’étirer :

Le dos, nuque, épaules et lombaires principalement

15 min d’activité par jour est un bon début

Nombre de vidéos et d’applications sont à votre disposition sur internet,

Pour des exercices personnalisés, je me ferai un plaisir de vous orienter.

Pour finir, il ne vous reste plus qu’à prendre soin de vous et de vos proches 🙂

Page suivante »

Reprise d’activité !

Je vous informe reprendre l’activité cabinet/domicile mardi 12 mai avec impatience et grand plaisir 😀

En lien avec la FFMBE et afin de garantir notre sécurité, des règles d’hygiène strictes seront mis en place.

Au cabinet

  • Port du masque obligatoire pour circuler dans l’enceinte de la salle. Celui-ci pourra être retiré lors du massage.
  • La salle étant fermée au public, je vous accueillerai à l’entrée et vous ouvrirai chaque porte afin que vous n’ayez pas à toucher les poignées.

De ce fait, il n’y aura pas de salle d’attente.

  • Désinfection du cabinet complet entre chaque personne
Pour ma part, je porterai une blouse, un masque en continu qui sera changé entre chaque client et vous mettrai une solution hydroalcoolique à disposition.

À domicile

Peu de changement au niveau du protocole actuel, si ce n’est que je porterai un masque, une blouse et des gants jetables pour traverser les communs des immeubles.
Concernant la logistique, je vous demanderai de bien vouloir anticiper ma venue afin de libérer l’espace nécessaire à l’installation de ma table.
Information logique mais importante à rappeler :
Tous les draps de massages, serviettes et plaids sont changés après chaque massage.

De plus, le lavage de mains, avant et après les séances sont déjà de rigueur.

Je reste à votre disposition pour toute question et prise de rendez-vous.
A très bientôt et dans l’attente de vous voir, prenez soin de vous.

Page suivante »

Le ventre, notre deuxième cerveau

Le ventre, notre deuxième cerveau

Le ventre, cet organe mal aimé qui nous complexe, nous crispe, nous irrite, nous fait mal est l’épicentre de nos émotions.

Qui n’a jamais senti son ventre se serrer à l’annonce d’une mauvaise nouvelle Ou eu l’estomac se nouer avant une prise de parole en public ou encore eu cette sensation de mieux être lorsqu’une émotion se libère ?

Notre ventre est LE lieu de passage et de circulation, il est donc important d’être conscient de son importance pour comprendre le corps dans lequel nous vivons.

Des aliments en cours de digestion en passant par nos émotions, nos secrets enfouis, nos état d’âme, nos forces ;  tout circule avec plus ou moins de fluidité mais ce qui est certain, c’est qu’une partie de notre identité est constituée par tout cela.

Le lien entre le système digestifs et les émotions

Plusieurs études effectuées notamment aux Etats-unis démontrent que la flore intestinale est fortement impactée par le stress :

En effet, nous pouvons observer qu’un traumatisme comme la séparation maternelle bouleverse la flore intestinale chez un bébé ou encore qu’une induction de stress répétés peu engendrer un nombre élevé d’infections et augmenter le risque de maladie.

De plus, le tube digestif et le système nerveux sont en permanence connectés ;

Leur lien réagit à l’environnement en provoquant des réactions personnelles telles que l’appétit ou des nausées, de l’inconfort ou du plaisir, des douleurs abdominales ou du bien être par exemple.

Le Pr Michael Gershon, directeur du département d’anatomie et de biologie cellulaire de l’université de Columbia, à New York a prouvé aussi que 90% de la sérotonine, hormone du bonheur ou du bien-être, est produite et stockée dans la paroi intestinale.

C’est pourquoi notre deuxième cerveau est le lieu où naissent nos peurs, nos angoisses, nos phobies, nos joies ou encore nos désirs.

La symétrie du dos

Le mal de dos décrit comme la maladie du siècle est un vaste sujet qui nous occupe depuis quelques années maintenant.

Manque d’activité physique, surpoids, mauvaise posture sont les trois facteurs dits « déclencheur du mal de dos »

Certes cela n’arrange rien, néanmoins il serait peut-être judicieux de s’interroger sur l’origine de ces douleurs, non ?

C’est à ce moment précis que j’introduis le rôle des viscères et des organes :

Tous les deux sont mobiles et bien rodés lorsqu’ils sont en bonne santé, en revanche lorsqu’une tension, une perte de mobilité apparaît et c’est à ce moment que tout s’accélère ;

Les tissus mous dits conjonctifs situés entre les organes se tendent ce qui provoque le blocage progressif des vertèbres :

Sciatiques, hernie discale, bref le faux mouvement à bien souvent bon dos…

Nous pouvons établir des liens entre organes et vertèbres, vous serez fascinés par la symétrie qu’il en découle :

Douleur lombaire => problème de constipation (situé dans le colon descendant)

Cervicalgie => Problème de Thyroïde

Douleur dorsale à droite => problème de foie

Douleur dorsale à gauche => problème de cœur

Le stress

Contrairement à ce que l’on croit, le stress n’est pas une émotion mais plutôt une réaction biologique se traduisant par un pic hormonal lors d’une situation particulière.

Le stress prend sa source dans le ventre d’où l’émergence de nœuds lors d’évènement inconfortable ;

Estomac noué, douleurs profondes, nausées, transit accéléré, toutes ces sensations se manifestent lorsqu’un état de stress apparaît.

Pourquoi ?

Le rythme cardiaque et la tension artérielle augmentent massivement afin d’envoyer le maximum de sang, de glucose et d’oxygène dans les muscles ce qui provoque la désactivation des systèmes non essentiels comme le système immunitaire et le système reproducteur.

L’irrigation des vaisseaux sanguins diminuant, notre système digestif fonctionne moins bien d’où la sensation de satiété ou de nausée.

Il est alors important de prendre le temps d’observer les sensations et les mouvements de son corps pour les comprendre et mieux les appréhender.

En tant que Masseur-Relaxologue, notre métier est d’expérimenter chaque approche afin d’en ressentir pleinement les effets ;

Expérimenter c’est être curieux, c’est explorer le ventre dans les moindres recoins, de la peau aux organes en passant par les viscères, c’est connaître la texture de chaque type de tissu palper, c’est simplement mener une véritable exploration de la zone abdominale pour apporter notre expertise au client :

– Réveiller les sensations abandonnées

– Débloquer les émotions perdues

– Extérioriser les traumatismes profonds

Le massage du ventre est alors riche en découverte, parfois surprenant mais bien souvent révélateur.

Avis aux bébés, enfants et adultes 🙂

Page suivante »

Soutien aux professionnels de santé

Afin de soutenir les personnes qui œuvrent chaque seconde pour nous tous, certains établissements de santé et moi même avons mis en place des séances de relaxation et d’auto-massages personnalisées pour celles et ceux qui le souhaitent ;

Cette initiative bénévole faisant ses preuves, je propose de l’élargir à tous les établissements du département (Ehpad, Hôpitaux, cliniques, ainsi qu’aux personnels d’aide à la personne) ;

Pour ce faire, je vous propose de me contacter par mail contact@untemps-pour-soi.com.

Au plaisir 🙂

Page suivante »

Covid-19

Information:

Le stade 3 ayant été prononcé, les mesures continuent d’être prises au jour le jour afin de protéger les plus vulnérables.
De ce fait, c’est en toute solidarité que j’interrompts mon activité cabinet et domicile pour une durée indéterminée.

Néanmoins, je reste à votre disposition via tous les canaux de communication.

Prenez soin de vous!

Page suivante »

Oh oh oh ! Bientôt Noël !

Oh oh oh ! Bientôt Noël !

Noël approche et dans la frénésie de ce mois de décembre, il vous manque encore quelques cadeaux ? Et si vous offriez du temps pour soi à vos proches ? Et pourquoi pas du temps pour soi à vous aussi ?

Laissez-vous tenter par un bon cadeau du soin de votre choix ! Les tarifs sont disponibles dans la rubrique dédiée de ce site. Si vous souhaitez davantage d’informations ou commandez dès maintenant ce moment de détente, contactez-moi par email via la page contact, par téléphone au 06.58.61.66.82, sur ma page Facebook ou en passant me voir aux centre de remise en forme des Carnaux.

A très vite et passez d’excellentes fêtes de fin d’années !

Page suivante »

Le cabinet déménage !

Le cabinet déménage !

Dès aujourd’hui, je vous retrouve dans mon nouveau cabinet au sein du centre de remise en forme des Carnaux à Ballan-Miré. J’ai le plaisir de vous accueillir à une dizaine de minutes de Tours, dans un cadre propice à la déconnexion afin de mieux reconnecter votre corps. L’éventail des soins est disponible dans les pages de ce site.

Je vous accueille du lundi au vendredi dans une ambiance calme, reposante et entourée de verdure. Quelques créneaux seront également ouverts le samedi matin, n’hésitez pas à me contacter afin de connaître les disponibilités.

 

Page suivante »

Le suivi et l’accompagnement chez les sportifs

Le suivi et l’accompagnement chez les sportifs

Une praticienne qui connait le sujet

Suite à mon passé de sportive de haut niveau, je me suis spécialisée dans l’accompagnement sportif par le biais de plusieurs outils manuels :

  • Le massage sportif,
  • Le drainage lymphatique,
  • La remise en forme,
  • Le massage minceur,
  • Les thérapies manuelles via des étirements et des points de pressions.

Ces manipulations permettent d’accroitre la condition physique et de maintenir une bonne hygiène de vie.

En effet, la préparation ainsi que la récupération aux compétitions sont nécessaires pour performer.

Quelle technique pour quel résultat ?

Assouplir, frictionner, palper, pétrir les muscles, drainer les différentes parties du corps pour éliminer les toxines et renouveler le flux sanguin, dénouer les tensions, constituent LES outils permettant au corps de maintenir une condition optimale.

Le massage minceur, quant à lui, est pratiqué en accompagnement d’un suivi diététique avec un professionnel ou non.

Grâce à plusieurs techniques comme le palper-rouler, le pétrissage et le drainage lymphatique nous traitons la cellulite et la rétention d’eau.

Lorsque les capitons sont éliminés, les graisses et les toxines sont évacuées par le système lymphatique.

Vous l’aurez compris, nombre de thérapies manuelles peuvent-être utilisées pour stimuler vos performances et surtout bien récupérer.

L’hygiène de vie est un élément fondamental à la pratique du sport alors prenez soin de vous et hydratez-vous correctement.

Page suivante »

Massage Bébé, jeunes parents, cet article est pour vous.

Bébé vient de naitre, la joie, l’euphorie, la gaga attitude vous submerge après l’avoir attendu 9 mois et c’est bien normal.

Quoi de mieux que de créer une complicité avec lui ?

En effet, le massage vous permet de partager un moment rempli de tendresse avec votre nouveau-né et de développer votre toucher mutuel.

Dès la naissance vous pouvez partager un temps calme quelques jours par semaine afin de parfaire son développement.

Le massage peut se faire au sol sur un coussin, sur la table à langer ou sur les jambes de papa et maman.

Bébé étant nu, pensez à vous protéger avec un linge.

Le moment le plus propice est après le bain du soir lorsque bébé est au calme. Vous l’aurez compris, afin que ce moment soit paisible pour chacun, évitez de le masser juste avant ou après un repas, respecter son rythme.

Pour que les conditions soient optimales, il est préférable de chauffer la pièce entre 25 et 30 degrés et de le masser avec une huile neutre telle que l’huile de pépins de raisin ou d’amande douce en proscrivant les huiles essentielles.

Ce moment étant précieux, laissez place à l’intuition et oubliez les protocoles qui pourraient dénaturer cet échange.

Il n’y a donc pas de durée à respecter, bébé vous fera comprendre qu’il est temps de s’arrêter ( 10 à 25 min généralement ).

Pour vous guider, sachez que toutes les parties du corps peuvent être massées sans modération.

Le visage peut s’effectuer avec les deux pouces en étirant le front et les pommettes ou encore avec la paume des deux mains du front au menton en passant par les joues.

Le ventre peut-être massé de façon circulaire ou de bas en haut avec les deux mains.

Nous pouvons lisser les mains et les pieds, les paumes ainsi que la voute plantaire.

La partie dorsale est très intéressante, la colonne vertébrale peut-être dessinée du bout des doigts de bas en haut, les fesses qui constituent de nombreux muscles est LA zone à masser.

Les jambes peuvent prendre la forme d’un tube afin de drainer de bas en haut.

Sans oublier, les bras, les coudes, la nuque, les oreilles, le cuir chevelu… etc.

Toucher, échange, tendresse, fou rire, le massage tisse un lien extraordinaire avec votre enfant.

Beau partage 🙂

Un prochain article sur les coliques sera bientôt ici.

Page suivante »

Comment préparer les 10 kms Tours

Comment préparer les 10 kms Tours

Le 24 septembre, la ville de Tours accueillera sa 34ème édition des 10 et 20 kms de Tours, cette course devenue l’incontournable rassemblement des joggeurs de la Région permet aux amateurs et confirmés de découvrir cette jolie ville. Afin de se préparer au mieux et d’éviter tous bobos, une bonne préparation s’impose, voici quelques étapes :

Dans un premier temps, la préparation dépendra des objectifs fixés, les amateurs courent généralement pour le plaisir entre amis alors que les confirmés visent davantage un chrono.

 

La première étape qui s’impose à tous est la visite médicale

En effet, un rendez-vous avec votre généraliste déterminera votre aptitude à la course : Test d’effort, éventuellement test respiratoire et cardiovasculaire, sont dispensés de certificat médical, les athlètes ayant une licence sportive  (Ex : F.F.A.) en rapport avec la compétition.

 

La deuxième étape est la préparation physique

Pour les coureurs confirmés, les 10 kilomètres ne seront qu’une formalité 🙂

Pour les amateurs, un plan d’entraînement s’impose afin de savoir gérer sa respiration et son endurance : Reprise du footing au moins 3 mois avant la course. Les 3 premières semaines permettent au coureur d’améliorer ses capacités d’endurance par un travail d’aérobie. Sans se mettre das le rouge, il doit apprendre à équilibrer sa respiration avec des entraînements de fond et de cardio (lent et vitesse),

Programme d’entraînement

3 premières semaines : 2 à 3 sorties par semaine à allure modérée (50 à 60 % des capacités),

Arriver à la 3 ème semaine en courant 25 minutes. Terminer chaque entraînement par une séance de renforcement musculaire  de 10 minutes (pompes, gainage, abdos) ainsi qu’une séance d’étirements de 10 minutes également.

Cette phase de footings à faible allure permet de se préparer efficacement aux courses de courtes et longues distances.

Le second mois, alterner course de fond et travail cardio. En effet, améliorer sa vitesse permet au coureur de se sentir plus à l’aise avec son endurance et d’améliorer sa foulée ainsi que sa tonicité.

Footing de fond : 25 à 35 minutes par séance d’entraînement 2 fois par semaine

Cardio : Allure plus élevée entre 80 et 90 % des capacités,

Exemples d’exercice de 15/30 secondes :

  • En pleine nature ou sur piste ( Après 10 minutes de footing à faible allure) sprinter 15 secondes, relacher à allure lente 30secondes. Cela 5 fois, se reposer 10 minutes puis reconduire 5 fois.
  • Augmenter le temps et l’allure chaque semaine afin d’arriver à un 30/30 secondes 10 fois à reconduire 3 fois,
  • Terminer chaque séance par un décrassage (footing très faible allure) de 10 minutes

Chaque semaine, faire 2 séances de footing et une séance de cardio/fractionné.

Le dernier mois, essayer de boucler 2 à 3 fois les 10 kilomètres afin de se mettre dans les conditions de la course.

Quelques jours avant le jour J, diminuer et espacer les séances d’entraînement.

Derniers points clefs : l’alimentation et la récupération

Ce que vous mangez la veille et durant les 7 heures avant l’effort détermine l’énergie que vous aurez pour votre prochain entraînement ainsi que vos performances. Selon une étude Américaine, manger 3 heures avant l’effort permet de vous entraîner plus longtemps et d’améliorer votre endurance. Manger juste avant l’effort, permet simplement d’augmenter le taux de glycémie et d’énergie.

Vous l’aurez bien compris, le repas avant l’exercice repose essentiellement sur des sucres lents et de la viande blanche. Exemples de plats : Macaroni au fromage, céréales complètes avec poulet, poisson-pomme de terre.

Après l’entraînement, la première chose à faire est de boire de l’eau ou du jus de fruit dilué.

Si vous souhaitez manger juste un en cas avant la reprise du boulot, smoothie, milk-shake, barre pour sportifs ou encore sandwich au thon seront idéals.

Si vous vous entraîner le soir, partez davantage sur un repas léger :

  • Pomme de terre-thon,
  • Pâte avec sauce tomates,
  • Salade de riz-poulet.

Enfin, pour faciliter la récupération pensez à bien boire, vous étirez et vous faire masser. En effet, le massage permet d’éliminer les toxines et de drainer votre circulation sanguine. La récupération avec un drainage d’une vingtaine de minutes n’en sera que meilleure,

Vous voilà prêt pour le 24 septembre 🙂

Page suivante »

‹ Previous Posts